puissant


puissant

puissant, ante [ pɥisɑ̃, ɑ̃t ] adj. et n. m.
• 1080; a. p. prés. de pouvoir, d'apr. les formes en pois-, puis- du verbe; cf. qu'il puisse
1Qui a un grand pouvoir de fait, de la puissance. Un personnage puissant. considérable, influent. Un parti, un syndicat puissant. aussi tout-puissant. « L'homme riche a des commensaux [...] , l'homme puissant des courtisans » (Maurois). « Selon que vous serez puissant ou misérable » (La Fontaine).
N. m. 1. fort, grand. Les puissants de ce monde (cf. Les maîtres de la Terre). « Les regards des puissants passent par-dessus les petits sans les voir » (A. Gide).
Spécialt Qui a de grands moyens militaires. Pays menacé par un puissant voisin.
2Qui est très actif, produit de grands effets. (Choses) Un puissant remède. 1. efficace, énergique. « L'intuition est un moyen de connaissance puissant, mais dangereux » (Carrel). « Poussée par un sentiment si puissant » (Balzac ). profond, violent. Un raisonnement puissant.
(Personnes) Qui s'impose par sa force, son action. Une puissante personnalité. « Dans l'ouverture de Tannhäuser [...] il ne s'est pas montré moins subtil ni moins puissant » (Baudelaire).
3Qui a de la force physique (quand cette force semble permanente, potentielle). 1. fort, vigoureux. « son dos arrondi faisait penser à celui d'une bête puissante » (Green). « au-dessus des muscles puissants du cou » (Loti). « son bras musculeux, dont il suivait l'effort tranquille et puissant » (Maupassant).
4Qui a de la puissance, de l'énergie (moteur, mécanisme). surpuissant. Voiture puissante. Attention, freins puissants !
5Qui a une grande intensité. 1. fort. Parler d'une voix puissante. Un éclairage puissant. « Leur arôme puissant et fin » (Genevoix).
⊗ CONTR. Faible, petit.

puissant, puissante adjectif (ancien participe présent du verbe pouvoir) Qui a une grande force, intensité, puissance : Machine puissante. Un puissant antidote. Qui a de grands moyens économiques, militaires : Nation puissante. Un puissant industriel. Qui est d'une grande force physique, se dit du corps, de la musculature ; se dit d'un mouvement qui en témoigne : Un puissant athlète. Un saut puissant. Qui a une grande force intellectuelle, qui en témoigne : Un puissant logicien. Un raisonnement puissant. Qui a du pouvoir, de l'autorité, de l'influence : Un député puissant dans son département. Se dit d'un être, d'un sentiment qui a un grand pouvoir sur les hommes, sur les événements : L'amour est puissant. Se dit d'une couche, d'un filon qui a une grande épaisseur. Titre que l'on donnait, dans des actes, sur les monuments, aux princes, princesses, etc. ● puissant, puissante (citations) adjectif (ancien participe présent du verbe pouvoir) Honoré de Balzac Tours 1799-Paris 1850 Tout pouvoir humain est un composé de patience et de temps. Les gens puissants veulent et veillent. Eugénie Grandet Jean de La Fontaine Château-Thierry 1621-Paris 1695 Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. Fables, les Animaux malades de la peste Phèdre, en latin Caius Julius Phaedrus Macédoine vers 10 avant J.-C.-54 après J.-C. Faire alliance avec un homme puissant n'est jamais sûr. Nunquam est fidelis cum potente societas. Fables, I, 5 Ésope VIIe-VIe s. avant J.-C. Dans les changements de fortune les gens les plus puissants ont besoin des faibles. Fables, 206, le Lion et le Rat reconnaissant (traduction E. Chambry) puissant, puissante (synonymes) adjectif (ancien participe présent du verbe pouvoir) Qui a une grande force, intensité, puissance
Synonymes :
- énergique
- résistant
Contraires :
- léger
- négligeable

puissant, ante
adj. et n. m.
d1./d Qui est capable de produire de grands effets. Un remède puissant.
d2./d Qui peut développer une grande énergie. Moteur puissant.
d3./d Doté d'une grande force physique.
d4./d Qui a une grande intensité. Lumière puissante.
Voix puissante: voix forte et soutenue.
d5./d Qui a une grande autorité, un grand pouvoir, de grands moyens. Un roi puissant.
|| n. m. Les puissants et les faibles.

⇒PUISSANT, -ANTE, adj.
A. — Qui, par sa force, son importance, a la capacité de produire de grands effets. Effet puissant; être du plus puissant effet; un charme, un sentiment puissant; être d'un puissant intérêt; une méthode puissante; se révéler un puissant instrument, un puissant outil; un puissant facteur d'équilibre, d'évolution; un puissant moyen d'action, d'investigation; des capitaux puissants; bénéficier d'une puissante aide de l'État; le rapide et puissant essor de la théorie de l'information. Il y a là un puissant stimulant du progrès scientifique (Colloque géogr. appl., 1962, p. 25).
1. Domaine phys. Voici dans cette fiole un puissant somnifère (HUGO, Cromwell, 1827, p. 66). La puissante fatigue enfin le terrassa; il s'endormit (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Coq chanta, 1882, p. 813). Un stimulant puissant exerçant son action sur toutes les manifestations des états de fatigue (R. SCHWARTZ, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p. 56).
♦ [En parlant d'éléments olfactifs, sonores, visuels] Intense. Odeur, senteur, voix puissante. Le soleil, un puissant soleil de mai, répandait sa lumière oblique sur les embarcations et sur le fleuve (MAUPASS., Bel Ami, 1885, p. 210). Un puissant parfum de menthe s'exhale de la terre mouillée (THARAUD, Fête arabe, 1912, p. 17). Les rouges puissants de Delacroix: éclatants (HUGUES, Expr. atelier, s.d.).
2. Domaine mor., intellectuel. De puissants esprits; un puissant effort de synthèse; une puissante personnalité, vitalité. La radio exerce une puissante action éducative (Enseign. mus., 2, 1950, p. 3). La Renaissance et la Réforme, avec les puissants courants d'idées qui les accompagnent, créent un climat favorable au développement des sciences sociales (Hist. sc., 1957, p. 1558):
1. ... le plus puissant effet d'un poème résulte de ce que les mots très ordinaires participent à une marche des sons qui leur donne une valeur de présage.
ALAIN ds Arts et litt., 1935, p. 50-15.
♦ Qui a une grande faculté de création, qui témoigne d'une grande force créatrice. Un puissant créateur. [Soutine] un des plus puissants génies symphoniques qui furent sans doute jamais (FAURE, Hist. art, 1921, p. 238). Les puissants penseurs que furent Descartes et Pascal devaient faire faire à la connaissance de la logique des progrès décisifs (COUFFIGNAL, Mach. penser, 1964, p. 113).
[En parlant des productions intellectuelles] Dont la valeur produit de grands effets. Une puissante théorie. Je m'inclinerai devant la grande, la puissante et sublime parole de Bossuet, la plus impétueuse certainement et la plus pleine qui ait éclaté dans la langue française (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 15, 1858, p. 380). Une puissante étude de Meillet sur le langage (L. FEBVRE, Esprit européen et philos., [1948] ds Combats, 1953, p. 290).
3. LING. Grammaire puissante. On dit d'une grammaire qu'elle est plus puissante qu'une autre quand elle assigne une structure à un ensemble de phrases plus important qu'une autre (Ling. 1972, s.v. puissance). Règle puissante. On dit d'une règle qu'elle est plus puissante qu'une autre lorsqu'elle rend compte de plus de faits et d'une manière plus adéquate (Ling. 1972, s.v. puissance).
4. [En parlant de l'aspect physique] Qui est fort, corpulent, imposant. Des jambes puissantes; une musculature puissante; un torse puissant; un cou puissant. George Sand avait alors trente-six ans. Elle était d'épaules puissantes (ZOLA, Doc. littér., Sand, 1881, p. 163). Chaînes de montagnes extraordinairement puissantes (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 501):
2. [Le général] était grand et fort. Il était même puissant. Il avait un beau visage reposé, avec une forte moustache blanche, un beau visage de « père noble » de comédie qui devait faire très distingué, très « vieille France » et même devait facilement en imposer quand le général était en grande tenue.
CENDRARS, Main coupée, 1946, p. 190.
Vx ou littér.
♦ [Avec un compl. prép. de déterminant la nature de la puissance] Pourquoi, dites-vous, cet homme si puissant de volonté n'a-t-il pas employé sa force à se réprimer? (SAND, Lélia, 1833, p. 28).
Puissant sur. Qui agit fortement sur. Je couchai à Nogent. Le temps était superbe, ce beau temps de septembre si puissant sur moi et qui me convie à aimer (STENDHAL, Journal, 1810, p. 167). C'est bien l'esprit de l'Essai qui, si puissant sur les générations suivantes, fit le succès de « moyen âge » (M. BLOCH, Apol. pour hist., 1944, p. 91).
B. — TECHNOL. [En parlant d'un dispositif, d'une machine] Qui peut fournir ou produire une énergie considérable, qui a de grandes capacités. Engins mécaniques, jet, moteur, treuils, véhicules, ventilateur puissant(s); locomotive puissante; lampe électrique puissante; puissant champ magnétique; puissant émetteur; un puissant ordinateur; un télescope puissant; une loupe puissante. Les plus puissants appareils de levage (...) peuvent mettre en place en une seule opération des pièces ou des éléments montés d'un poids de 600 tonnes (PERPILLOU, Industr. constr. nav., 1967, p. 14):
3. La construction de puissants accélérateurs de particules vers 1932 et la découverte de la radioactivité artificielle par I. Joliot-Curie et F. Joliot, en 1934, ouvrirent une nouvelle ère de la recherche chimique...
Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 399.
En partic. Qui est fort, capable de résister à une force contraire. La pompe de commande type Duplex, de Lockheed, qui rend possible un freinage très puissant sans avoir à exercer un gros effort sur la pédale (TINARD, Automob., 1951, p. 343).
C. — Qui a le pouvoir d'imposer son autorité. Anton. impuissant, sans autorité, faible. Un roi puissant; des partis, des syndicats puissants; de puissants banquiers, directeurs; un puissant magnat; de puissantes concentrations industrielles; de puissants trusts. Les frères Polo étaient à la tête d'une puissante maison de commerce, qui possédait de nombreux comptoirs de vente (Hist. sc., 1957, p. 1448). Il réunissait les plus puissants assureurs britanniques en un marché mondial de l'assurance maritime (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1968, p. 279).
Empl. subst. masc. Celui qui est puissant. Que m'importe quel est le faible ou le puissant? Ni Charles ni Henri n'ont de droit sur mon sang (DUMAS père, Charles VII, 1831, I, 1, p. 238).
Vieilli. [Dans des formules d'adresse] (Très) haut et (très) puissant seigneur; (très) haute et (très) puissante dame (Ac. 1878, 1935). V. haut1 I E 1.
THÉOL. Qui jouit d'un crédit suprême. Il prie le Dieu du ciel, le Dieu puissant, grand et terrible, qui est fidèle et miséricordieux envers ceux qui l'aiment et qui observent ses commandements (Théol. cath. t. 4, 1 1920, p. 1004).
P. méton. [En parlant d'un pays] Qui a de grandes ressources, un important potentiel économique, industriel, militaire. Un allié puissant; de puissants adversaires; de puissants ennemis. Au début du siècle, la Belgique enveloppée par deux puissants voisins plaçait ses espoirs dans la neutralité (BILLOTTE, Consid. strat., 1957, p. 40-06).
Empl. subst. masc. plur. Les puissants. Ceux qui ont le pouvoir et la richesse. Autrefois, les puissants avaient la puissance et de plus le respect; voyez M. de Choiseul. Maintenant ils n'auront plus que la puissance (STENDHAL, Corresp., 1818, p. 48). D'où est venu aux puissants cet orgueil brutal? (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 330). Le bon critique — il y en a beaucoup — est celui qui a assez de talent pour ne pas avoir à flagorner les puissants et assez de caractère pour écrire sans parti-pris (COSTON, A.B.C. journ., 1952, p. 118).
Les puissants du jour (Ac. 1935). Les personnes qui détiennent actuellement le pouvoir. Ce n'étaient pas des écrivains professionnels, c'étaient des amateurs (...). Ils cultivaient les lettres pour la gloire, pour plaire au peuple, pour amuser les puissants du jour (Arts et litt., 1936, p. 84-1). L'art servirait principalement, en somme, aux puissants du jour à répandre leurs dogmes et immortaliser leurs actes (Traité sociol., 1968, p. 279).
Prononc. et Orth.: [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1100 adj. puisant « qui a beaucoup de pouvoir » (Roland, éd. J. Bédier, 2731); b) 1155 poissant « vigoureux, fort » (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 5376); c) ca 1220 « efficace (d'une chose) » (Amadas et Ydoine, éd. J.R. Reinhard, 6140); 2. a) fin XIIe s. subst. (Sermons St Gregoire sur Ezechiel, 1, 16 ds T.-L.: Deu lo tot possant); b) XIIIe s. d'une personne li poissanz (Livres de Macchabées, éd. E. Goerlich, I, 9, p. 29); c) 1530 les puissans du seicle (LEFÈVRE D'ÉTAPLES, Bible, Gen., chap. 6, f ° 2 v °). Adj. à forme de part. prés. tiré de pouvoir (lat. posse) d'abord sous la forme poissant puis refait en puissant d'apr. les formes en puis- du verbe. Fréq. abs. littér.: 6 834. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 11 147, b) 8 629; XXe s.: a) 9 563, b) 9 176. Bbg. Notes de lexicogr. critique. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1986, t. 24, n °1, p. 227.

puissant, ante [pɥisɑ̃, ɑ̃t] adj. et n. m.
ÉTYM. 1080, la Chanson de Roland; poisant, p. prés. préroman de pouvoir, d'après les formes en pois-, puis- du verbe. Cf. Qu'il puisse.
1 a Adj. Qui a un grand pouvoir de fait, de la puissance. || Un puissant monarque. || Puissante reine (→ Apprivoiser, cit. 9). || Princes plus puissants que les Capétiens (→ Article, cit. 19).(Vx). || Haut et puissant seigneur, haute (cit. 35) et puissante dame, le très haut (cit. 36) et très puissant prince Louis de Bourbon.Personne puissante. Considérable, influent. || Le ministre des Finances (cit. 2), personnage puissant. || Les puissants maîtres de l'or (→ Nationalisme, cit. 2). || Des gens plus riches, plus honorés, plus puissants (→ Inégalité, cit. 3), qui ont du crédit et des dignités. Considérable (→ Monde, cit. 43). || « Selon que vous serez puissant ou misérable… » (La Fontaine, → Blanc, cit. 12). || Le plus puissant impose ses jugements (→ Niveau, cit. 7). || Puissant ennemi. Redoutable. || Plaire aux gens puissants (→ Intrigant, cit. 3).|| « Hélas je suis, Seigneur, puissant et solitaire… » (Vigny, → Laisser, cit. 5). aussi Tout-puissant.
1 Moins on est puissant dans le monde, plus on peut commettre de fautes impunément ou avoir inutilement un vrai mérite.
Vauvenargues, Réflexions et Maximes, 244.
2 Valjean (maintenant M. Madeleine) est devenu honnête, riche, et puissant. Il a enrichi, civilisé presque une commune, pauvre avant lui, dont il est maire.
Baudelaire, l'Art romantique, XXV, III.
3 L'homme riche a des commensaux ou des parasites, l'homme puissant des courtisans, l'homme d'action a des camarades qui sont aussi des amis.
A. Maurois, Études littéraires, t. II, Saint-Exupéry, I.
Vx ou littér. Avec un complément de nom qui détermine la nature de la puissance :
4 Abondante en richesse, ou puissante en crédit,
Je demeure toujours la fille d'un proscrit.
Corneille, Cinna, I, 2.
b N. m. || Juridiction du puissant sur le faible (cit. 34). Fort.(1530). || Les puissants : les gens qui ont pouvoir et richesse. || Les puissants de ce monde (→ Lettre, cit. 37), de la Terre. || Les puissants du moment (→ Accumuler, cit. 4). || Les Grands et les puissants. Grand (cit. 46; → Inébranlable, cit. 9). || Irriter les puissants (→ Faible, cit. 33). || Petits qui se vengent des puissants (→ Moquer, cit. 12).
5 Si vous ne réprimiez pas de pareils abus, sénateurs, le puissant ne se mettant au-dessus des lois que pour traiter les faibles comme s'ils étaient au-dessous, il n'y aurait plus de lois pour personne.
Beaumarchais, Mémoires… dans l'affaire Goëzman, p. 130.
6 Les regards des puissants passent par-dessus les petits sans les voir.
Gide, le Roi Candaule, I, Prologue.
Spécialt. Qui a un pouvoir surnaturel, occulte, religieux. || Puissant démon (cit. 3). || Dieux puissants ! (→ Outre, cit. 2).Relig. || Dieu est infiniment puissant (→ Bon, cit. 76). Tout-puissant. || Un qui est plus puissant que moi… (Bible, → Dénouer, cit. 1).
Spécialt. Qui a de grands moyens militaires. || Puissante armée (en nombre, en armement). → Pacifique, cit. 2. || Troupes puissantes (→ Armer, cit. 11). || Nation puissante (→ Barbare, cit. 10). || Pays menacé par un puissant voisin.
2 Qui est très actif, produit de grands effets.(Choses). || Un puissant antidote (cit. 3), narcotique (cit. 3). || Remède puissant (→ Exalter, cit. 9). Efficace, énergique. || Un puissant moyen de défense (→ Péril, cit. 9), de connaissance (→ Intuition, cit. 3), d'expression (→ 1. Geste, cit. 9). || Puissantes raisons. Éloquent, fort. || Des causes si délicates et si puissantes à la fois (→ Français, cit. 3). || Puissante influence. || Ascendant (cit. 4) trop puissant. || Exercer un puissant empire (→ Âge, cit. 28). || Charmes puissants (→ Après, cit. 45). || La puissante vertu de la famille (cit. 24). || Puissants symboles (→ Présence, cit. 6).
7 Mahomet, sans autorité. Il faudrait donc que ses raisons fussent bien puissantes, n'ayant que leur propre force.
Pascal, Pensées, IX, 595.
(En parlant des états d'âme, de conscience qui s'imposent avec force). Profond, violent. || Les sensations puissantes de la lecture (cit. 7). || Sentiments puissants (→ Blottir, cit. 7; calculateur, cit. 3). || Puissantes émotions soulevées par la musique (cit. 26). || L'intérêt le plus puissant. || Une conviction si puissante (→ Adhésion, cit. 2).
8 Rome à ce nom, si noble et si saint autrefois,
Attacha pour jamais une haine puissante (…)
Racine, Bérénice, II, 2.
(Personnes). Qui s'impose par sa force, son action. || Une puissante personnalité (→ Effacer, cit. 30), individualité (→ Assujettir, cit. 20). || Un puissant génie (→ Autel, cit. 14). || Intelligence puissante et supérieure (→ Organisation, cit. 1). || Diderot, puissant penseur (→ Parvenir, cit. 16).
9 Dans l'ouverture de Tannhäuser (…) il (Wagner) ne s'est pas montré moins subtil ni moins puissant.
Baudelaire, l'Art romantique, XXI, III.
Par ext. || Une œuvre puissante.
Didact. (d'une théorie). Qui rend compte d'un grand nombre de faits.
9.1 Des mécanismes trop généraux et trop puissants risquent d'aboutir non aux langues « naturelles », mais aux produits d'un excès en capacité générative (…) Pour éviter cela, il faut assortir ces mécanismes d'un appareil de contraintes.
Claude Hagège, la Grammaire générative, Réflexions critiques, p. 176.
3 (V. 1155). Qui a de la force physique (quand cette force semble permanente, potentielle). 1. Fort. || L'homme (cit. 67) primitif, « calme et puissant, vêtu d'une mâle beauté ». || Le cocher, lourd et puissant personnage (→ Fouet, cit. 5). || Puissant comme un fort des halles, un déménageur. (En parlant des animaux). || Un taureau, un cheval puissant. || Les puissants aurochs (→ Haut, cit. 20).
10 Il était penché comme pour écouter et son dos arrondi faisait penser à celui d'une bête puissante à l'affût d'une proie.
J. Green, Adrienne Mesurat, I, IX.
(1669). || Son puissant corps (→ Frémissement, cit. 6). || Muscles élastiques et puissants (→ Inerte, cit. 1; médaille, cit. 2). || Puissantes épaules (→ Nouer, cit. 3). || Puissantes ailes, serres puissantes de l'aigle. || Mâchoires puissantes de carnassier (→ Maxillaire, cit. 2).Par ext. || Le jeu puissant des muscles (→ Détente, cit. 3). || L'effort tranquille et puissant de son bras musculeux (→ Haltère, cit. 1). || Mouvements calmes et puissants (→ Pioche, cit. 2).
11 (…) le futile jeu de l'artiste n'adoucissait en aucune façon ce qu'il y avait d'énergique et de batailleur dans cette carrure aux lignes puissantes.
J. Green, Adrienne Mesurat, I, I.
(V. 1155). Vx. Qui est gros, a de l'embonpoint. || « Une femme très puissante » (Littré). || « Cet homme est devenu très puissant faute de faire de l'exercice » (Académie, 8e éd.).|| « Un dogue aussi (cit. 2) puissant que beau » (La Fontaine).
12 Un bœuf est plus puissant que toi (le lion),
Je le mène à ma fantaisie.
La Fontaine, Fables, II, 9.
Spécialt. (d'après impuissant). Rare. Viril.
13 (…) Vénus qu'on eût voulu plus difficile était une femme comme les autres : elle aimait les garçons puissants.
Émile Henriot, Mythologie légère, p. 77.
4 (Moteur, machine). Qui a de la puissance, de l'énergie. Surpuissant. || Puissantes machines (cit. 14) d'une usine. || Voiture puissante (→ Doubler, cit. 9). || Une fusée puissante. || Roues puissantes (→ Hélice, cit. 4). || Attention, freins puissants.Qui produit de grands effets matériels, de grands dégâts. || Une bombe très puissante.
5 Qui a une grande intensité (en parlant d'un phénomène physique). || Parfum (→ Fumerie, cit. 3), arôme puissant (→ Champignon, cit. 1). 1. Fort. || Une voix puissante (→ Avancer, cit. 65; calmer, cit. 15.1). Haut.
CONTR. Faible, misérable, petit. — Maigre, fluet. — Impuissant.
DÉR. Puissance.
COMP. Impuissant. — Tout-puissant. — Surpuissant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • puissant — puissant, ante (pui san, san t ) adj. 1°   Qui a beaucoup de puissance. •   Notre prince a des dépendants Qui, de leur chef, sont si puissants Que chacun d eux pourrait soudoyer une armée, LA FONT. Fabl. I, 12. •   C est par la suite de ces… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • puissant — Puissant, Potens, Fortis, Valens. Et aussi, riche, Opulentus. Comme en Amadis, au premier livre, Combien que je fusse riche et puissant et trop plus qu elle, je voulu la choisir à femme et espouse. Et au second livre chap. 1. Or estoit le Roy… …   Thresor de la langue françoyse

  • puissant — Puissant, [puiss]ante. adj. Qui peut beaucoup. Puissant Prince. puissant Empire. puissante ville. amis puissants. il s attache tousjours au plus puissant. ce remede est plus puissant quand il est appliqué à propos. ce Prince a eu de puissantes… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Puissant — Pu is*sant, a. [F., originally, a p. pr. formed fr. L. posse to be able: cf. L. potens powerful. See {Potent}.] Powerful; strong; mighty; forcible; as, a puissant prince or empire. Puissant deeds. Milton. [1913 Webster] Of puissant nations which… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • puissant — mid 15c., from M.Fr. puissant being powerful, earlier poissant, from stem of poeir to be able (see POWER (Cf. power)) …   Etymology dictionary

  • puissant — I index cogent, compelling, considerable, efficient, in full force, indomitable, inexpugnable, influential …   Law dictionary

  • puissant — *powerful, potent, forceful, forcible Antonyms: impuissant …   New Dictionary of Synonyms

  • puissant — [pyo͞o′i sənt, pwis′ənt; pyo͞o is′ənt] adj. [OFr, powerful < stem of poeir, to be able: see POWER] Now Chiefly Literary powerful; strong puissance n …   English World dictionary

  • PUISSANT — ANTE. adj. Qui a beaucoup de pouvoir. Un puissant prince. Avoir de puissants amis, de puissants protecteurs. Il a des ennemis puissants. C est un puissant État. Un puissant empire. Une puissante ville. C est une famille qui est puissante dans la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Puissant —          BALZAC (Honoré de)     Bio express : Écrivain français (1799 1850)     «Tout pouvoir humain est un composé de patience ou de temps. Les gens puissants veulent et veillent.»     Source : Eugénie Grandet     Mot(s) clé(s) : Patience… …   Dictionnaire des citations politiques